Le tatouage Réaliste

Le réalisme est un mouvement artistique que l’on retrouve dans la littérature avec des écrivains comme Emile Zola, mais également dans la peinture avec des peintres comme Gustave Courbet. Le tatouage réaliste n’est pas en reste avec des artistes comme Stéphane Chaudesaigues, créateur de Cantal Ink. Le tatouage réaliste reproduit de manière réaliste des sujets existants, souvent des portraits

1/. L’histoire du courant réaliste

Apparu un peu avant la seconde moitié du  XIXe siècle, il n’est pas cadré par une doctrine, il se contente de la définition que les critiques et les écrivains lui donnent. En 1846, Baudelaire invitait les peintres à s’inspirer de la vie moderne. Le réalisme, en réaction au romantisme, s’intéresse à la condition sociale qu’il se doit de représenter sans travestir la réalité. Le but essentiel de ce mouvement est de reproduire le plus fidèlement possible la vie quotidienne. Dans la littérature, les classes sociales les plus populaires et les plus pauvres sont scrutées. Le pessimisme ambiant dans le réalisme rejette l’idée de surhomme ou d’individualisme, propre au courant romantique. Deux grandes peintures de Gustave Courbet sont les oeuvres phares du réalisme : “Un enterrement à Ornans” et “Casseurs de pierres”. Le réalisme prolonge aujourd’hui ses racines dans des mouvements artistiques comme l’hyper réalisme dont le but est de peindre un tableau qui ressemble à une photographie. En voyant une toile hyper réaliste, le spectateur doit se poser la question : « Est-ce un tableau ou une photo? ».

2/. Zoom sur le tatouage réaliste

Le tatouage réaliste explose en France à partir des années 80 et se développe grâce à des techniques de tatouages de plus en plus maîtrisées. Véritable prouesse technique, le tatouage réaliste est un des plus complexe à réaliser, la précision du dessin et la finesse des détails en font une œuvre quasi photographique.

Techniquement très difficile, le tatouage réaliste hisse le tatoueur au rang de véritable artiste, à l’instar des plus grands peintres. Certains tatouages réalistes constituent même de véritables illusions d’optique en donnant l’impression que le motif est en relief, qu’il fait partie intégrante de la peau, ou bien qu’il y rentre ou en sort. Avec le style réaliste, il est possible d’avoir dans la peau des tatouages dignes d’authentiques toiles de maître !

Pour avoir un rendu réaliste en tatouage, la fidélité aux traits du sujet est donc essentielle, mais également la finesse et la précision des détails : plus les détails seront nombreux, plus le rendu sera proche de l’hyper-réalisme. Pour cette raison, il est souvent nécessaire de réaliser les tatouages réalistes dans une taille suffisante qui permet l’adjonction de nombreux détails. C’est à cette seule condition que l’on peut obtenir des réalisations qui semblent prendre vie sur la peau.

3/. Les maîtres du tatouage réaliste

En matière de tatouage, Stéphane Chaudesaigues, créateur de Cantal Ink, est de ceux qui ont appris à tatouer seul tout en étudiant les grands maîtres de la peinture. Il a développé une forme de tatouage réaliste en couleur qui contrairement au old school n’a pas de contours. Stéphane Chaudesaigues, dont le talent est reconnu aux États-Unis, veut que le tatouage soit visuellement perçu comme une peinture

Parmi les tatoueurs qui s’adonnent au tatouage réaliste, on peut citer Nikko Hurtado, Shane O'Neill, Dmitry Samohin, Manu Badet ou encore Steve Butcher. Si vous ne les connaissez pas encore, je vous conseille d’y remédier !

On peut également parler des styles 3d et hyper-réalisme qui sont des versions du tatouage réaliste portées à son paroxysme.



Article précédent Article suivant


Laissez un commentaire