Le tatouage American Old School

Après des escales en Polynésie et au Japon, nous terminons notre tour du monde du tatouage avec un style emblématique de l’Occident : l’American Old School. 

Contrairement aux peuples polynésiens et asiatiques, les occidentaux n’avaient pas de tradition millénaire du tatouage. Oui, le corps ça a très vite été tabou chez nous ! Et c’est sans doute pourquoi cette pratique nous est venus des marins américains... une idée qui leur est sûrement venue au contact de populations chez qui le tatouage était déjà une tradition. 

La tatouage Old School américain, une histoire de marins

Les marins américains ont commencé à se tatouer le corps au 18ème siècle. Pour eux, le tatouage était relié à de fortes superstitions : pour se protéger contre les tempêtes, la maladie et la solitude... en bref, contre tous les dangers de la vie en mer. 

Au delà des croyances et des superstitions, les marins se tatouaient afin d’emporter avec eux des portions de leur vie à terre, à défaut de pouvoir embarquer des biens matériels sur le bateau. Ils gardaient ainsi une marque indélébile de leurs proches, d’évènements passés ou de leur religion. Les tatouages étaient souvent réalisés entre marins à bord du navire, selon les techniques traditionnelles polynésiennes, à l’aide d’une encre bleue ou noire. Les dessins restaient alors très simples, le processus de tatouage étant très long et douloureux.

La majorité des marins se faisaient tatouer les bras et les mains, avec des noms, des dates ou encore des motifs liés à la navigation, la religion l’amour ou le patriotisme. 

Le dermographe et son influence sur le tatouage américain

C’est en 1891, à New York, que le tatoueur américain Samuel O'RILEY invente la première machine à tatouer électrique. Les possibilités offertes par cette machine ont démocratisé le tatouage américain, mais ont aussi profondément changé son style. Dès lors, les motifs se sont invités sur les membres inférieurs, le torse et le dos, pour des pièces d’art plus imposantes et détaillées. Au début du 20ème siècle, la pin-up érotique connaît un grand succès auprès des soldats de l’armée américaine. C’est à la même période que naît le concept du tattoo flash : un tatoueur réputé et doué en graphisme va créer des planches de tatouages et les vendre sur catalogue. Les dessins pourront aussi être reproduits par des tatoueurs moins doués en dessin. Le style du American Old School s’harmonise pour connaître sa forme définitive à la fin de la seconde guerre mondiale.

Les caractéristiques du tatouage American Old School

Des traits épais, des motifs figuratifs et des aplats de couleurs vives sont typiques du style American Old School. N’hésitez pas à aller voir les réalisations de l’artiste Sailor Jerry, sans doute le plus célèbre tatoueur du style américain au vingtième siècle. 

Les éléments clés d’un tatouage American Old School : 

  • L’aigle : le symbole patriotique par excellence pour les américains.
  • L’ancre : symbole d’appartenance à la marine marchande. Elle peut aussi témoigner d’une expérience de navigation, symboliser la stabilité ou la commémoration d’un marin mort en mer.
  • Le coeur : ce symbole se passe sûrement d’interprétation ! 
  • Le crâne : représente la fragilité de la vie, le triomphe, la mort... il devint très à la mode après l’arrivée des mexicains aux USA dans les années 1940. 
  • Le poignard : représente la force et la férocité. 
  • Le dragon : il fut souvent utilisé par des marins ayant voyagé en Asie. Le dragon d’or est réservé aux marins ayant traversé le fuseau horaire de changement de date internationale dans l’océan Pacifique.
  • La rose des vents : symbolise le retour à la maison, où que l’on soit.
  • Les hirondelles : elles marquent l’expérience du marin en fonction de la distance de navigation effectuée,  mais symbolise aussi le retour à la maison, à l’image des hirondelles qui reviennent toujours au même endroit après leur migration.
  • Le navire : symbole par excellence de la navigation, il est aussi attribué aux marins ayant traversé le Cap Horn.
  • Les palmiers : ils font références aux bases navales de Hawaï. 
  • La pin up : elle symbolise l'érotisme. Ces dessins parfois même vulgaires servaient de touche d’érotisme sur les bateaux, où il n’y avait aucune femme. 
  • Le requin : il représente le courage et la force.
  • Les sirènes : les marins utilisaient les tatouages de sirènes comme d’une amulette pour se protéger des vraies sirènes, et plus généralement garder leur vigilance en mer.

Si le tatouage American Old School fut tout d’abord réservé aux marins et aux recrues de l'armée US, il fut par la suite adopté par les adeptes du rock, les bikers, les... avant de s’étendre à toutes les couches de la population américaine. 



Article précédent Article suivant


Laissez un commentaire